RECHERCHE DE PARTENAIRES

Septembre 2014 : Nous sommes actuellement en période de production. 

Pour ces nouveaux projets nous recherchons :

- des partenaires 

- des financements 

- des moyens de diffusion 

 

1 - LES ENFANTS NES SANS VIES, COMBAT POUR UN DEUIL 

(projet porté par Catherine Epelly)

Une amie, m’a informée des conditions particulièrement incorrectes d’inhumation de certains enfants nés sans vie. Directrice adjointe de l’hôpital de Firminy dans la Loire, et élue (chez les Verts), elle se bat pour faire changer les choses, au sein de son établissement et par la loi. Mon projet est de la suivre dans ce combat, de donner la parole aux familles concernées, aux professionnels actifs pour des pratiques nouvelles. En réalisant un film documentaire, je souhaite m’adresser au plus grand nombre. 

 

2 - RETOUR A LA PIERRE SAINT MARTIN :

(projet porté par Catherine Epelly)

Depuis quelques temps, mon père a été sollicité, en tant qu’un des découvreurs de la Salle de la Verna, à la Pierre Saint-Martin, par les spéléos qui en organisent aujourd’hui les visites.

Je ne connaissais pas bien cette période de la vie de mon père et ses exploits de jeunesse.

En l’y accompagnant à deux reprises, en rencontrant les plus jeunes avec qui il partage la même passion, m’est venue l’idée de faire un film qui permettra de raconter cette aventure humaine et sportive, de découvrir l’homme qu’il était en cette période d’après guerre où les explorations sur terre, sur mer et dans le ciel façonnaient l’actualité.

J’aimerais comprendre ce qu’il cherchait vraiment dans cette aventure et pourquoi, alors qu’il était promis à une vie d’aventure, il a choisi de tout arrêter pour se marier avec ma mère. 

 

Sur place, j’ai rencontré un documentariste, spéléo et grand montagnard.

Je réfléchis à la possibilité de réaliser ce film avec lui et son équipe, en croisant nos regards. 

 

3 - J’AIME LES GENS FÉLÉS... car ils laissent passer la lumière : 

(projet porté par Olivier Girerd)

Avec son doux sourire qui lui illumine tout le visage, avec ses yeux pétillants de malice et d’intelligence, Djilali garde son visage d’enfant gai et optimiste, malgré le traumatisme crânien si douloureux, sur le plan physique et moral, qu’il ne garde aucun souvenir de cette chute de trois étages. 

Djilali a écrit et composé de magnifiques poèmes sur la vie, l’amour, sur ce qui est simple et essentiel, et aujourd’hui, il s’y remet. 

Comment, après de telles épreuves, cela est-il possible ? 

Dans notre projet sur l’expérience de théâtre avec les traumatisés crâniens, Djilali sera notre fil rouge tout au long du reportage, celui qui sera un peu le leader de notre équipe, constituée de très belles personnalités également, mais qui n’ont pas son passé et à qui il va apporter beaucoup. 

 

Please reload

Documentaires en Dauphiné - Association loi 1901

© 2018 Création IsaLe

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now